Blog des résidents
le 06/07/2020 par clemence

L'autrice Célia Houdart, en résidence d'écriture au frac

Célia Houdart
En résidence au Frac du 6 au 23 juillet 2020

« Lorsque Sylvie Zavatta, directrice du Frac Franche-Comté, m’a proposé une résidence d’écriture au Frac Franche-Comté, j’en ai accepté avec joie le principe, car l’art contemporain est pour moi une source régulière d’inspiration, l’occasion d’un tête-à-tête avec des propositions qui souvent m’étonnent, me déplacent, me modifient. Qui m’offrent l’opportunité de « voir le voir » comme dirait John Berger. Dans la collection du Frac, je suis tombée sur une pièce de Dector et Dupuy : La Chaise de Pondichéry1 (2014-2015) qui m’a immédiatement touchée. Chaise en plastique au dos brisé, au bras abîmé, trouvée à la « Rose Garden Nursery » de Pondichéry, au sud-est de l’Inde, et que les artistes ont fait artisanalement reproduire en bois de teck par un menuisier-ébéniste du quartier.
J’aimerais écrire pour cette chaise. M’y installer mentalement. Me mettre à l’écoute de ce qu’elle me dira. À une période de notre histoire où, chose étrange, à la fois nous n’avons jamais été aussi assis chez nous, mais où, dans l’espace urbain, les occasions de s’asseoir sont devenues si rares. Où les assises sont devenues des objets indésirables, les victimes malgré elles d’une politique de contrôle des corps. Je m’interrogerai sûrement aussi sur la poétique de l’ordinaire, de la collecte, de la trace, que je lis dans cet objet, qui nourrit ma sensibilité et enrichit mon regard sur le monde. Motifs présents, je crois, dans mes romans. Le dernier notamment : « Le Scribe » (P.O.L, 2020) une histoire de signes et d’écritures qui se passe entre Paris et Calcutta. La Chaise de Pondichéry (avec ses deux cartes postales) sera une manière aussi pour moi de poursuivre à Besançon mon voyage en Inde. Peut-être écrirai-je d’autres choses sur d’autres oeuvres. Tout est ouvert. C’est une carte blanche. »

 

Les résidences au Frac Franche-Comté
Dans le cadre de son action en faveur de la création, le Frac Franche-Comté propose aux artistes des résidences dans son bâtiment au sein duquel se trouvent deux appartements et un atelier. Ces résidences sont ouvertes aux artistes, aux critiques d’art, aux auteurs, à des créateurs et des chercheurs travaillant sur des thématiques partagées avec le Frac. Le Frac offre à ces résidents un cadre de travail propice à la rencontre avec les populations diverses. C’est également la possibilité d’approfondir une recherche, de lancer un nouveau projet et de rencontrer des acteurs de la scène artistique. Le Frac invite des artistes internationaux, français ou régionaux et demeure attentif aux jeunes artistes qu’il a pour mission de soutenir.