18/10/2014 - 25/01/2015
Horaires: 
14h - 18h du mercredi au vendredi / 14h - 19h samedi et dimanche

Frac Franche-Comté, Cité des arts, 2 passage des arts, 25000 Besançon
03 81 87 87 40

Susanna Fritscher - Promenade Blanche / Weisse Reise

Connue pour ses interventions discrètes et aériennes qui, jouant de la transparence et de la lumière, dialoguent avec l’architecture, Susanna Fritscher propose au Frac Franche-Comté une série d’oeuvres inédites dont certaines ont été produites pour l’occasion. Parmi elles, Promenade Blanche / Weisse Reise a donné son titre à l’exposition.

Promenade Blanche / Weisse Reise a été conçue pour le nouveau bâtiment du Frac et plus précisément pour la salle basse dont les volumes atypiques sont propices à des réalisations spécifiques. Cette oeuvre ambitieuse est à la fois spectaculaire et spectrale. Elle se présente comme un méandre de films fluide oscillant entre sol et plafond. Au gré de notre voyage au sein de l’oeuvre tamisée par la lumière, celle-ci se densifie ou se dissipe. Nous avons la sensation d’être plongés dans un brouillard à la densité fluctuante. L’air y est devenu visible, palpable, mais aussi audible. C’est que notre corps, en passant, fait se mouvoir la matière et provoque par frôlement un murmure, tel l’écho assourdi d’un orage déchaîné au loin.

Dans une autre salle, si mur et sol semblent avoir également perdu leur consistance, notre mouvement est en revanche entravé : notre progression est en effet interrompue par une sensation étrange de brouillage alors que nous faisons face à une sorte de sfumato en suspension. Ce barrage visuel intitulé Capture / the eyes se révèle in fine une fragile installation composée d’une succession de surfaces verticales, elles-mêmes constituées d’un nombre infini de fils d’une extrême finesse tendus dans l’espace.

C’est à de semblables pertes de repères que nous convie Tapis d’eau, une oeuvre composée d’une lentille de verre de 2 mètres de diamètre. Légèrement concave, nappée d’eau, elle donne littéralement l’impression que l’élément liquide « flotte » au-dessus du sol.

Susanna Fritscher, Promenade Blanche / Weisse Reise, 2014, vue de l’exposition©Susanna Fritscher, photo : Laurent Tessier
Susanna Fritscher, STOSS, 2014, vue de l’exposition Promenade Blanche / Weisse Reise au Frac ; Œuvre réalisée avec le concours de la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques©Susanna Fritscher, photo : Blaise Adilon

Dans cet univers pâle, composé de déclinaisons de blancs et de transparence, la couleur subsiste cependant mais elle prend des formes singulières : STOSS se présente comme une pile de feuilles de papier colorées posée au sol, ici la couleur devient volume avant de devenir son.

On entendra ainsi plusieurs pièces sonores que l’artiste intitule Peintures Vocales. Il s’agit de textes, que Susanna Fritscher a commandés à l’écrivain Charles Pennequin, textes chantés maintenant par Helia Samadzadeh. Si les propositions plastiques de Susanna Fritscher engendrent le brouillage de notre vision, ses pièces sonores sur le rouge, l’or et le blanc suscitent une déstabilisation analogue. Une voix sensuelle s’élève. C’est un chuchotement puis un chant emmêlé et cristallin où alternent syllabes agglutinées, silences, flous et stridences, le tout sur des rythmes syncopés ou fluides. Avec Une autre pièce : blanc, la voix commence par un mouvement de bouche presque inaudible… puis vient un souffle. Ce souffle que Susanna Fritscher ne veut plus seulement entendre mais désormais voir, donner à voir jusqu’à le mouler dans le cristal (Souffle)…

Ce n’est donc pas de disparition dont il est question ici, même si la blancheur et l’évanescence qui dominent ces propositions peuvent le suggérer mais à l’inverse, d’apparition voire de révélation : tout comme il faut faire le silence pour percevoir des sons d’ordinaire inaudibles, Susanna Fritscher efface nos repères physiques pour faire en sorte que la couleur affleure à la surface blême des choses, pour la rendre audible. Nous donner à voir, à entendre, à toucher des apparitions dans un environnement flottant à force d’en avoir gommé les contours, nous baigner dans un monde désormais indéfini par des propositions d’une subtilité infinie, tel est le défi de Susanna Fritscher.

EXPOSITION / Promenade Blanche / Weisse Reise de Susanna Fritscher
Susanna Fritscher - Promenade Blanche / Weisse Reise