RencontreTous publics

Conférences de sensibilisation à l’art contemporain #2

Mercredi 14 novembre 2018
18h30
Billetterie à l’entrée de la salle de conférences Plein tarif : 6 € la séance ou 18 € les 4 Réduit : 2 € la séance ou 6 € les 4, étudiants, demandeurs d’emploi, associations : les Amis des Musées et des Bibliothèques de la Ville de Besançon, Photographie

Salle de conférences - Frac Franche-Comté, Cité des arts - 2 passage des arts, Besancon 25000

Industrieux & astucieux

Roman Signer – Fischli & Weiss – Malachi Farrell… et bien d’autres

L’artiste, lorsqu’il se veut bricoleur d’univers ou constructeur d’absurde, mène une aventure intellectuelle, émotionnelle et physique qui le conduit vers des frontières à risques, des zones prospectives aux limites incertaines. Des zones à contrepied, souvent dérangeantes, qui mettent en cause des habitudes de regard, des stabilités de savoir sur lesquelles vogue ordinairement le monde. Cette seconde posture rassemble les travaux de Roman Signer, Fischli&Weiss, Malachi Farell… et bien d’autres, bricolant des utopies sociales ou scientifiques, construisant des machineries qui tournent et se retournent sur elle-même, bidouillant des rêves de société idéale ou leurs cauchemars.1

L’artiste plasticien reste souvent un artisan - c’est-à-dire un empirique - plutôt qu’un ingénieur, et cela malgré la progression des outils numériques. Dans les siècles antérieurs, nombre d’artistes, savants eux-mêmes ou perçus comme tels (à la mesure du savoir de l’époque), parce qu’ils maîtrisaient le trait, travaillaient avec les architectes, les urbanistes et les ingénieurs, à la conception des monuments et des villes. Aujourd’hui certains, en plus de leurs propres réflexions sur le monde, travaillent avec des sociologues, des physiciens, des informaticiens... Ils poussent les tendances sociales, techniques ou scientifiques vers des extrémités révélatrices et proches d’une réalisation fantasmatique.

1 Ce texte est librement inspiré de Jean-Paul Blanchet, in « Constructeurs d’absurde, bricoleurs d’utopie », Centre d’art contemporain de Meymac, 12 juillet au 1er novembre 2015.

Pérennisant une approche sensible et accessible à tous, ce sixième cycle de conférences programmé par le Frac et ses Amis, propose huit nouveaux rendez-vous pour se familiariser avec l’art contemporain et approfondir ses connaissances. L’ensemble des conférences a été pensé et réalisé par Connaissance de l’art contemporain, structure de médiation nomade, dirigée par Christian Pallatier, historien d’art et commissaire indépendant. 

Postures d’artistes

Pour cette nouvelle saison, le parti-pris du conférencier sera de saisir des attitudes d’artistes contorsionnistes. Ceux-ci ne perdront jamais une occasion de brouiller les pistes…
Mesdames, Messieurs les artistes, prenez la pause un instant !
L’image restera volontairement floue pour éviter tout jugement définitif et absolu.
Accessibles et ludiques, ces huit nouvelles conférences révéleront la richesse des propositions d’artistes contemporains et en appelleront à notre propre façon de percevoir.
Alors... en position ! 

Conférences de sensibilisation à l’art contemporain, saison 2018-2019