Blog des résidents
le 25/11/2020 par chargée de communication

En résidence au Frac : June Balthazard, artiste vidéaste

La jeune artiste vidéaste June Balthazard sera en résidence au Frac du 1er au 24 décembre 2020. Après une première résidence en 2019, le Frac acueille à nouveau cette artiste qui travaille autour d'un projet vidéo, une oeuvre en devenir qui intégrera la collection du Frac. 

"Le projet de film "Le cantique du soleil" est la suite logique d’une recherche amorcée au Fresnoy - Studio National des Arts Contemporains. J’aborde l’écriture de ce prochain projet dans la continuité des précédents, dans lesquels je suis partie d’un sujet restreint et singulier pour élargir à des problématiques collectives et dans lesquels j'ai mêlé le documentaire et la fiction. "Le cantique du soleil" met en scène les pérégrinations d'un père et sa fille, partis en pèlerinage sur les traces de Saint François d'Assise entre la Toscane et l'Ombrie. Chemin faisant, le père se livre sur un sujet intime : le fait qu’il se travestit. Dans son parcours, ce geste est lié au militantisme qui a éclos dans le contexte post-soixante-huitard et parle de la tentation du renversement de l'ordre, qui trouve un écho à travers les âges dans la figure romanesque de Saint François d'Assise ou dans le monde contemporain. Sur un fil entre documentaire et fiction, j'ai vécu l’expérience et coécrit le projet avec mon père. Le récit est construit avec, d'une part, ce double portrait avec un réalisme à vocation documentaire. De l’autre, il s'agit d'une fiction libre et parfois irrationnelle, dans laquelle des rencontres oniriques ou rêves éveillés ponctuent le cheminement du père et de la fille, enchevêtrant les temporalités, créant des ruptures et cassant la linéarité du chemin. La construction du récit s'approche ainsi de celle d'un songe.

Née en 1991 en France, June Balthazard a étudié à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts (ISBA) de Besançon et parallèlement à la Haute École d’Art et de Design (HEAD) de Genève. Elle a également fait un post-diplôme au Fresnoy - Studio National des Arts Contemporains. Son travail, entre art vidéo et cinéma, mêle des éléments hétéroclites. Elle confronte notamment le documentaire à des formes plus éloignées du réel (animation, effets spéciaux ...), qui ne le trahissent pas, mais au contraire l’éclairent et le transfigurent. En ce sens, ses films sont empreints d’un réalisme magique. Elle est actuellement résidente à la Cité internationale des arts de Paris pour le projet d’installation vidéo Mass, qui sera en première mondiale à la Biennale de Taipei 2020. Elle travaille également sur la vidéo "Le cantique du soleil" en pré-acquisition au Frac Franche-Comté.