le 05/11/2020 par chargée de communication

En réserve : réception d'une œuvre de Béatrice Balcou, acquise par le Frac

En réserve : la vie de la collection du frac Franche-Comté

Les œuvres achetées en 2019 sont réceptionnées petit à petit en réserve. Le comité d'acquisition a sélectionné en 2019 une pièce de Béatrice Balcou, "The K.Miyamoto boxes", qui intègre la collection. Une oeuvre composée de 7 socles, 7 boîtes et 7 sculptures taillées dans 7 bois différents : okoumé, hêtre, chêne, bouleau, mercanti, cèdre rouge et sapin, répliques d’œuvres de l'artiste Kazuko Miyamoto. 
Découverte en avant-première de cette oeuvre évolutive, qui, lors de son exposition, peut être manipulée régulièrement par les médiateurs pour en modifier le mode de présentation. 

Ces sculptures sont le résultat d'une recherche approfondie et non envahissante des travaux de Kazuko Miyamoto. Dans sa pratique, Béatrice Balcou poursuit une analyse poétique des règles établies de production, de distribution et de consommation d’œuvres d’art. Selon elle, dans la réalité actuelle, certaines œuvres sont régulièrement exposées tandis que d’autres restent cachées, ce qui, pour l'artiste, entraîne une mort lente et inaperçue de ces objets abandonnés. Les boîtes de K. Miyamoto ont une grande similitude formelle avec les œuvres originales de Kazuko Miyamoto mais, présentées sous forme de miniatures en bois, elles acquièrent une indépendance formelle et matérielle tout en restant référentes. Le visiteur est invité à se concentrer sur les œuvres disparues et détruites de Kazuko Miyamoto. L’attention est posée sur les objets en tant qu'entité matérielle, leur présence physique s'estompant entre le fait historique de l'art, la mémoire et la disparition. Kazuko Miyamoto (née en 1942 au Japon) vit à New York, a été membre fondatrice de la A.I.R. Gallery à New York en 1972 et l’une des premières assistantes de Sol LeWitt. Son travail navigue entre minimalisme, féminisme et héritage des traditions japonaises, est resté un peu dans l’ombre du maître. Décidant de l’assister à son tour, Béatrice Balcou crée en 2016 (lors de leur exposition en duo à L’Iselp à Bruxelles) deux oeuvres : "Walls for K. Miyamoto", une oeuvre assistante permettant de présenter l’oeuvre de Miyamoto et de la faire voyager, plus facilement - et "The K. Miyamoto Boxes" qui incite à regarder désormais avec acuité le travail de cette artiste.

Béatrice Balcou est une artiste née en 1976, qui vit et travaille à Bruxelles. Par le biais de performances, de sculptures, de dessins et d’installations, elle crée des situations dans lesquelles elle propose de nouveaux rituels d'exposition qui interrogent notre manière de regarder et de percevoir les objets. Dans sa démarche artistique, elle orchestre différentes relations entre art, travail et repos, brouillant les distinctions conventionnelles entre nos règles habituelles de production, de distribution et de consommation. Ses travaux récents interrogent la manière dont on peut « faire œuvre » d’assistanat ou de médiation sans pour autant renoncer au statut d’œuvre d’art. 

Consulter la fiche Navigart de l'oeuvre ici

  • The K.Miyamoto Boxes, Béatrice Balcou, 2016, Collection Frac Franche-Comté
  • The K.Miyamoto Boxes, Béatrice Balcou, 2016, Collection Frac Franche-Comté
  • The K.Miyamoto Boxes, Béatrice Balcou, 2016, Collection Frac Franche-Comté
  • The K.Miyamoto Boxes, Béatrice Balcou, 2016, Collection Frac Franche-Comté
EN RÉSERVE / Réception d'une oeuvre de Béatrice Balcou, acquisition 2019