fiche de l'oeuvre

Tam tam jungle


© Etienne Bossut

Depuis trente ans, Étienne Bossut réalise des moulages d'objets dans du polyester teinté dans la masse : chaises et fauteuils, carrosseries de voiture, miroirs, frigidaires, baignoires, piscines, bidons... Il joue avec la couleur du plastique mais aussi avec les types d'agencement des objets. La référence sous-jacente et constante demeure Marcel Duchamp à travers le recours aux objets quotidiens les plus anonymes. Cependant, Étienne Bossut réalise un « retournement du principe du ready-made ».
Il ne s'agit pas pour l'artiste de prélever des objets directement dans le réel mais de fixer l'image des choses banales produites en série par notre société de consommation. Pour son installation à la Cité des arts, le Frac Franche-Comté a passé commande à l'artiste d'une pièce pérenne pour les espaces paysagers afin d'établir un dialogue avec le bâtiment de Kengo Kuma.
La proposition d'Étienne Bossut, Tam Tam jungle, évoque une forêt de bambous. Par ailleurs, dans le contexte du voisinage entre le conservatoire et le Frac à la Cité des arts, cette oeuvre met l'accent, non sans humour, sur les relations entre musique et arts plastiques. L'oeuvre est constitué de 101 moulages de tabouret tam-tam - dessinnés par Henry Massonnet (1922-2005) en 1968 - superposés en 7 colonnes.

Artiste BOSSUT Etienne

Date de réalisation 2013

matériaux Fibre de verre et résine polyeter teintée

Dimensions complémentaires 1 x (528 x 30 cm) + 1 x (572 x 30 cm) + 5 x (660 x 30 cm)

Domaine Sculpture

n° d'inventaire 2013-1-3 (1 à 7)

imprimer