fiche exposition - Maxime Vernier - «float number»


 
© Maxime Vernier



dates du 18/09/2008 au 24/10/2008

Horaires : du mardi au vendredi de 15h à 19h et le samedi de 14h à 18h
et exceptionnellement le dimanche 5 octobre 2008 de 14h à 18h dans le cadre du festival Musiques de rues
entrée gratuite

lieu(x) :
  • Galerie d'art contemporain hôtel de ville - place du 8 septembre - 25000 Besançon

nature de l'exposition exposition monographique

Imprimer




Originaire de Franche-Comté et récemment diplômé de l’ERBA de Besançon, Maxime Vernier manifeste dans cette première exposition personnelle dans sa région natale, float number, une approche singulière du travail du son au sein de l’art contemporain. Maxime Vernier est un artiste soutenu par le Frac Franche-Comté et la Galerie d’art contemporain de la ville de Besançon qui pour cette exposition ont produit les œuvres présentées.

Float number (nombre flottant ou nombre à virgule), est un terme issu du domaine scientifique qui se réfère à l’intérêt que porte Maxime Vernier à la théorie des nombres, théorie qui a déterminé et standardisé la quasi-totalité des systèmes de mesure, de représentations et de compositions occidentales.

Et ce n’est pas un hasard : percussionniste de formation, Maxime Vernier a pratiqué, à travers l’étude des structures rythmiques, l’application de ces conceptions numériques qui constituent l’une des bases de recherche de son travail actuel.


Appliquées à d’autres médiums ou situations, mises à l’épreuve de la nature, de l’imaginaire, ces structures numériques deviennent pour lui des outils de création, des modalités d’élaboration qui, sans perdre leurs fonctions, leurs valeurs premières, s’inscrivent comme une composante à part entière de son travail.

Composé de volumes, de performances, d’assemblages, de dessins... générant des installations et des dispositifs complexes, le travail de Maxime Vernier se conçoit comme un univers plastique subtil qui cherche à interroger par le son, le rythme, la sculpture élargie à l’espace, les normes de notre perception spatio-temporelle.

Yvan Etienne

Pour en savoir plus sur l’exposition