fiche exposition - A Republic of Art

Une République des arts Les collections des Fonds régionaux d’art contemporain





artiste(s) du fonds NORMAN Jean-Christophe

dates du 27/05/2015 au 04/10/2015

Horaires :

lieu(x) :
  • Municipal Van Abbemuseum Bilderdijklaan 10 - 5611 ND Eindhoven

nature de l'exposition exposition collective

Imprimer




Peut-on commencer à dessiner une cartographie de l'histoire culturelle récente ? Qu'est-ce-que les artistes et leurs œuvres expriment sur leur époque et sur leur lieu ? Comment relions-nous l'histoire d'une nation à la globalisation ?
L'exposition A Republic of Art est consacrée à la politique culturelle menée par la République française dans le domaine de l'art contemporain. Elle s'intéresse spécifiquement aux Fonds régionaux d'art contemporain (FRAC) constitués au début des années 80 dans le cadre de la décentralisation.
A Republic of Art présente un ensemble exceptionnel d'œuvres puisées dans les collections des FRAC, afin de dresser pour la première fois à l'étranger un panorama, une histoire de la culture visuelle de ces 30 dernières années.


Ces 23 structures indépendantes réparties sur l'ensemble du territoire sont soutenues par l'État et les Régions. Depuis 1982, les FRAC ont rassemblé près de 26 000 œuvres d'artistes autant français qu'étrangers. Influencés par leurs contextes locaux et incarnant une certaine vision française du monde, ils disposent de collections qui représentent un panel exhaustif de l'art de cette période.
Ces collections uniques nous livrent une approche renouvelée des politiques d'acquisitions. Leur ampleur permet d'appréhender la diversité des courants artistiques distingués par toute une génération de collectionneurs et de commissaires Occidentaux.

L'exposition occupera les dix galeries du bâtiment historique du Van Abbemuseum et présentera des œuvres d'artistes internationalement reconnus, ainsi que des choix plus singuliers. Une sélection d'archives détaillera les liens établis par les FRAC sur leurs territoires et mettra en exergue la richesse et la diversité de chaque collection.
Enfin, A Republic of Art rapprochera une pensée esthétique rhizomique d'événements historiques liés à la société française et à la politique internationale.

L'exposition

Elle prend pour point de départ les années 80 et se veut le reflet des grands changements politiques de cette décennie (la chute du mur de Berlin, les manifestations de la place Tiananmen), technologiques (l'apparition d'Internet) et culturels (Les Magiciens de la Terre, 2ème Biennale de la Havane), qui ont amené le monde à se globaliser inexorablement. Elle suit le développement de l'art contemporain tout au long de ces 30 dernières années, explorant la période allant de la fin de la guerre froide à l'ère du capitalisme, et saisissant l'expansion du marché de l'art dans un contexte croissant de libre-marché parallèlement à la désintégration progressive de l'État-Providence en Europe.

A Republic of Art relate cette préoccupation de rendre l'art et son histoire accessible à tous, conformément à l'ambition de l'État français lors de la mise en place de sa politique de soutien aux arts visuels et à sa diffusion active. Car au fil des années 1990 et 2000, l'art est devenu à la fois plus « global » et « local » que jamais. L'esthétique relationnelle et les commandes in situ ont coïncidé avec la diffusion numérique et le développement irrésistible des biennales internationales. Les artistes se déplacent et travaillent désormais au-delà des frontières nationales à l'image d'une partie croissante de la population mondiale, et les styles artistiques nationaux semblent s'effacer au profit d'une esthétique partagée de l'art contemporain. Aujourd'hui, peut-on prendre la mesure des effets à longs termes du soutien et de la diffusion systématique de l'art contemporain par les FRAC sur la sphère publique et auprès des artistes ?

En regardant les collections des FRAC par le prisme de l'histoire culturelle, les visiteurs seront en mesure de confronter leur propre mémoire et leurs émotions des 30 dernières années avec les œuvres d'art produites tout au long de cette période de changement. Cette exposition a pour objectif de soulever quelques questions d'ordre général : dans quelle mesure l'art est-il un capteur de l'esprit du temps ? Où les visions personnelles d'un artiste croisent-elles la mémoire collective de la société ? Peut-on distinguer des caractéristiques françaises au sein des collections des FRAC ou vivons-nous tous aujourd'hui dans un monde uniforme ? La désintégration actuelle de l'État-Providence autrefois puissant générait-elle un effet de globalisation artistique ?

Parallèlement, l'exposition vise à célébrer trois décennies de création artistique. Il s'agit d'une période où l'artiste, perçu comme un individu produisant du capital symbolique, des idées innovantes et des solutions alternatives, n'a jamais été autant valorisé par la société dans son ensemble. L'exposition explore la manière dont le sujet artistique devient une force centrifuge, capable de travailler sur une multiplicité de pistes et d'exploiter tous les médiums, de se fondre dans la vie, dans ce qu'elle a de plus populaire et de plus luxueux.


Un projet curatorial relié aux collections permanentes du musée

Ce projet est un cas d'étude idéal pour le Van Abbemuseum, reconnu pour sa réflexion radicale sur les modalités d'exposition des collections d'art moderne et contemporain. Le travail expérimental mené par les commissaires autour de l'accrochage de la collection permanente (au second étage) se déplace pour la première fois et applique ces nouveaux procédés narratifs aux FRAC au sein des dix galeries du bâtiment historique. Cet accrochage spécifique intitulé Once Upon a Time... The Collection Now (Il était une fois... La collection aujourd'hui) proposera un lien direct avec l'exposition A Republic of Art. Un programme de médiation original et spécifique sera mis en place à cette occasion.

Une publication numérique

L'exposition A Republic of Art sera accompagnée d'une publication numérique réunissant des contributions de spécialistes issus de différentes disciplines croisant l'art, la globalisation, l'interculturalité et enfin l'État-nation.

Avec les textes de : Charles Esche, Bernard de Montferrand, Diana Franssen, Ami Barak, Le Peuple qui Manque, Stephen Wright et un entretien avec les directeurs des FRAC.
Graphisme : 75B

Artistes présentés
Absalon, Agnès Accorsi, Dennis Adams, Lara Almarcegui, Yto Barrada, Bibliothèque Fantastique, Ursula Biemann, Dara Birnbaum, Monica Bonvicini, Frédéric Bruly Bouabré, Daniel Buren, Sophie Calle, Marta Caradec, Alex Chan, Henri Coldeboeuf, documentation céline duval, documentation céline duval & Hans-Peter Feldmann, Jimmie Durham, Latifa Echakhch, Harun Farocki, Mounir Fatmi, Cao Fei, Hans-Peter Feldmann, Michel François, Claire Fontaine, Meshac Gaba, General Idea, Dominique Gonzalez-Foerster, Renee Green, Subodh Gupta, Hans Haacke, Raymond Hains, Thomas Hirschhorn, Carsten Höller, Douglas Huebler, Pierre Huyghe, Bouchra Khalili, Matthieu Laurette, Louise Lawler, Paul McCarthy, Gustav Metzger, Antoni Muntadas, N55, Jean-Christophe Norman, Boris Ondreicka, ORLAN, Gabriel Orozco, ?ener Özmen/Cengiz Tekin, Philippe Parreno, Yan Pei-Ming, Lili Reynaud Dewar, Gerhard Richter, Jimmy Robert, Bruno Serralogue, Cindy Sherman, Simon Starling, Jessica Stockholder, The Atlas Group/Walid Raad, Joëlle Tuerlinckx, Luc Tuymans, Ben Vautier, Huang Yong Ping, Chen Zhen.

Commissaires
Annie Fletcher et Diana Franssen

Commissaires associés pour les FRAC
Catherine Elkar (directrice du FRAC Bretagne)
Xavier Franceschi (directeur du FRAC Île-de-France)
Laurence Gateau (directrice du FRAC des Pays de la Loire)
Anne-Claire Duprat (Secrétaire générale de PLATFORM)

A Republic of Art est un projet conçu et organisé en coproduction par les 23 FRAC, PLATFORM et le Van Abbemuseum.

>> En savoir plus
www.vanabbemuseum.nl
www.frac-platform.com


Partenaires
Le ministère de la Culture et de la Communication, l'Institut français, l'Ambassade de France aux Pays-Bas, la Fondation Hippocrène et VSB Fonds.