fiche exposition - Des Mondes Possibles


 Vue de l'exposition - Des Mondes Possibles, 2013
© crédit photo : Yves Petit



dates du 06/04/2013 au 25/08/2013

Horaires : ouvert du mercredi au dimanche / 11h-17h jusqu'au vendredi 14 juin inclus / 11h-19h du samedi 15 juin au dimanche 25 août

lieu(x) :
  • Frac Franche-Comté Cité des arts 2 passage des arts - 25000 Besançon

nature de l'exposition exposition collective

Imprimer


Micol Assaël, Richard Baquié, Rosa Barba, Neal Beggs, Nina Beier, Julien Berthier, Etienne Bossut, Robert Breer, Alain Bublex, Balthasar Burkhard, James Lee Byars, Manon De Boer, Philippe Decrauzat, Silvie Defraoui, Simon Faithfull, Mario Garcia Torres, Shilpa Gupta, Jung Hee Choi, Julius Koller, Suzanne Lafont, Vincent Lamouroux, Didier Marcel, Gianni Motti, Jean-Christophe Norman, Hans Schabus, Gregor Schneider, Georgina Starr, Laurent Tixador, Raphaël Zarka


L’exposition réunit pour leur grande majorité des œuvres entrées récemment dans la collection, laquelle, depuis 2006, se développe autour de la question du temps. Alors que les théories de la physique moderne ont ouvert une correspondance entre temps et espace, faisant surgir une quatrième dimension, les œuvres d’art, en marge du réel, ouvrent la voie à d’autres mondes possibles.

Cette théorie des mondes possibles, développée originellement par Leibniz, envisage l’existence de mondes parallèles ou alternatifs cohérents qui entretiennent « des relations d’accessibilité avec le monde réel ». Elle a été déclinée au fil du temps dans le champ de la métaphysique, de la physique, de la philosophie, de la linguistique et dans celui des études littéraires.

Abordant le temps dans son acception scientifique mais aussi par le prisme du vécu, à travers la durée, les œuvres peuvent aussi engendrer des temporalités qui leurs sont propres : processus de création qui sont donnés à voir ou à expérimenter par le visiteur, uchronies et récits fictionnels, distorsions historiques et anachronismes, vitesse, mouvement sont autant de portes d’entrées sur des univers temporels intrinsèques aux œuvres. Autant de « mondes en soi » à découvrir. ……..

Scénographie : Mathieu Herbelin


Partenaires:

logo liberation logo telerama