artiste

Choisissez un artiste dans la liste

Alex BROWN

Né en 1966 - Des Moines États-Unis • Vit et travaille à Des Moines (États-Unis)


Depuis quelques années, Alex Brown explore tous les grands sujets classiques de la peinture, paysage, portrait, nature morte… - mais en adaptant ces sujets en fonction des changements intervenus dans le monde et dans l’art depuis l’origine de ces thématiques.

Les images photographiques qu’il s’approprie pour réaliser ses tableaux, sont des images «sans qualité», des images moyennes, pour reprendre l’expression d’un sociologue à propos de la photographie : cartes postales, dépliants d’agences de voyages, des coupures de presse, des photographies trouvées sur Internet… A partir de ce matériau initial, Alex Brown fait subir à son sujet une série de transformations, en partie à l’aide de l’outil informatique, inventant des trames improbables ayant des qualités picturales souvent proches de l’Op Art. La mise au carreau classique est remplacée par un travail sur les pixels, les trames d’imprimerie et les couches. Au terme de ce processus, les motifs sont délibérément effacés, tendent à disparaître, et la peinture devient presque abstraite. Le travail formel sur les trames, les motifs, finit par supplanter le sujet, rendant l’image difficilement compréhensible.

Fondées sur des principes de reproduction mécanique, les peintures de l’artiste ne donnent, en définitive, pas du tout l’impression d’être imprimées. Selon ses propres dires, transformer ces images en «arrangements formels de couleurs, motifs et formes répétées devient une sublimation, un rituel lui permettant de pénétrer leur platitude». Par sa manière d’interroger à la fois la photographie, sa diffusion, et ses rapports à la peinture, son travail constitue une réflexion plastique distanciée sur l’image et son statut contemporain.

Pour Ghost, le procédé à l’œuvre est une superposition de deux images vues en transparence, deux «calques» : en fait, l’image d’une jeune fille tenant un livre contre sa poitrine et une vue déformée d’un village médiéval. Chacune de ses images est réduite à un dessin de contour, les deux dessins étant ensuite superposés, et les formes entre les lignes devenant les formes colorées composant la peinture.

Vincent Pécoil

Oeuvres de l'artiste dans la collection
du frac franche-comte

Imprimer