Frac Franche-Comté > calendrier > Ouverture / Vernissage des expositions : Étienne Bossut, Hugo Schüwer Boss et Raphaël Zarka

calendrier

type de l'évènement : Vernissage

nom de l'exposition : Ouverture / Vernissage des expositions : Étienne Bossut, Hugo Schüwer Boss et Raphaël Zarka


date : le 2018-02-03

lieu(x) et coordonnées :
Frac Franche-Comté, Cité des arts, 2 passage des arts
Besançon

horaire(s) : 18h30, entrée libre

description :



Le Frac propose trois expositions monographiques consacrées respectivement à Étienne Bossut, Hugo Schüwer Boss et Raphaël Zarka, artistes représentés dans ses collections.
Tous trois empruntent à différents registres (le premier au design, à l’industrie, à la photographie, le second à des techniques primitives, à des technologies numériques, à la littérature ou à la musique, et le troisième aux mathématiques ou à la pratique du skateboard) toute chose qu’ils font migrer dans le champ de l’art sans cesser d’interroger leur propre médium, l’histoire de l’art et les productions de leurs homologues contemporains.


Depuis plus de 30 ans, Étienne Bossut réalise des moulages d’objets avec du polyester teinté dans la masse dans des couleurs rappelant le Pop Art. L’exposition Remake rassemble deux œuvres de l’artiste : Pchittt…, le moulage intégral d’une Porsche de 1951, et Miroirs, moulage de trois miroirs de tailles différentes. L’une et l’autre ne sont en réalité que l’image d’objets produits en série.

L’exposition Every Day is Exactly the Same consacrée à Hugo Schüwer Boss rassemble des œuvres appartenant à différentes séries de peintures réalisées par l’artiste entre 2013 et aujourd’hui. Elle révèle une évolution de la pratique de l’artiste qui d’une peinture protocolaire et géométrique marquée par la notion d’abstraction, a évolué vers une plus grande liberté du geste et la multiplicité des références.

Sculpteur, Raphaël Zarka s’exprime également par la photographie, le dessin ou la vidéo. L’exposition Partitions Régulières rassemble des œuvres relevant de ces différents domaines. Elle est l’occasion de revisiter le travail de cet artiste qui depuis ses débuts s’intéresse au hors-champ de l’art et notamment à «des formes produites dans des contextes aussi différents que la pratique du skateboard, la mécanique galiléenne ou, plus récemment, la cristallographie».

Ce temps de la programmation du Frac, sera également consacré à un focus sur la collection du Frac Bourgogne avec la présentation de Palissade, 1976 de Raymond Hains dont le travail est marqué également par l’emprunt au réel.