Frac Franche-Comté > calendrier > Nocturne / Les Id(e)es de Mars

calendrier

type de l'évènement : événement exceptionnel

nom de l'exposition : Nocturne / Les Id(e)es de Mars


date : le 2017-03-09

lieu(x) et coordonnées :
Frac Franche-Comté, Cité des arts, 2 passage des arts
Besançon

horaire(s) : 20h > 23h, entrée libre

description :



Pour fêter le printemps peu avant l’heure, Le FRAC donne carte blanche à l’ISBA (Institut Supérieur des Beaux-Arts) de Besançon. Cette soirée sera l'occasion de découvrir une programmation riche et multiple associant artistes et étudiants.

L’ISBA a évidemment répondu présent à l’invitation de nos amis du FRAC Franche-Comté pour l’une de ces ouvertures nocturnes permettant de partager et d’échanger nos expériences et nos passions de l’art contemporain.

Des jeunes pousses d’une école aux talents confirmés collectionnés par les Fonds Régionaux, c’est, en effet, tout un continuum de talents et d’ambitions artistiques qui concourent à faire d’un territoire un espace de vie et de création.

En ce mois qui marque la régénérescence de la nature en son printemps, il nous a semblé pertinent de saluer dans notre débat d’idées par oeuvres interposées les antiques Ides de mars. En effet, ces fêtes romaines de la sortie de l’hiver furent aussi le symbole de la jeunesse lancée à l’attaque de tous les césarismes.

Aussi fragiles qu’insolents, drôles que concernés par les malheurs du monde, les jeunes artistes qui ont accepté ce rendez-vous de l’école et du FRAC partagent la même ambition généreuse, celle de vous faire passer un bon moment tout en échappant jamais aux questions du temps. Si Mars, dieu de la guerre, était ainsi parfois invoqué pour que les récoltes soient bonnes, c’est bien à Dionysos qu’il était associé, dans cet oecuménisme bienveillant qui caractérisait les religions de l’antiquité gréco-romaine.

Parmi les grands prêtres de ce culte printanier et joyeux citons : Moumen Bouchala, dont le travail vidéo et l’installation évoquent les malheurs du temps mais aussi le refus camusien de céder aux dominations de toutes sortes. Fabien Guillermont qui s’est embarqué sur le bateau SOS Méditerranée et qui a ramené de cette expérience un film bouleversant intitulé « Exodos ». Le collectif Nushy Soup qui a choisi d’embraser le parvis du très beau bâtiment de Kengo Kuma. Gérald Colomb et ses nombrils, nus descendant l’escalier, tout comme Guillaume André et son « Désir » à partager ou encore Pierre Balandier et ses sapins de Noël révoltés.
Et enfin, Louise Vanardois qui, quant à elle, coordonne les performances qui émailleront la soirée. Evidemment, d’autres travaux ou interventions pourront « survenir » durant ces « Id(é)es » de mars qui invite surtout au partage et à la fête.

Laurent Devèze, directeur de l'ISBA